L’UNIVERSITE DE KISANGANI ET LMD

L’UNIVERSITE DE KISANGANI ET LMD

Visée : Développer la qualité des enseignements à l’Université de Kisangani par une entrée progressive dans le dispositif LMD.

  1. Contexte général et objectifs du programme proposé

Ce projet trouve son origine dans une volonté de l’UNIKIS de s’engager, par le biais d’un projet pilote, dans le dispositifs LMD. Cette volonté fait suite à un atelier de réflexion qui s’est tenu en juin 2010 à l’UNIKIS, rassemblant de nombreux partenaires universitaires, institutionnels et académiques. A la suite de cet atelier, l’UNIKIS a rédigé et validé une feuille de route.

C’est dans la perspective de la mise en œuvre de cette feuille de route et dans le respect du plan stratégique qu’elle a identifié que l’UNIKIS souhaite s’engager dans le dispositif LMD. Différents problèmes ont été identifiés auxquels le programme suivant devrait progressivement permettre de répondre.

Les principaux problèmes identifiés sont les suivants :

  1. Mauvaise qualité de l’enseignement et de la recherche
  • Inadaptation des programmes des cours par rapport aux besoins de la société
  • Réforme mal initiées
  • Non-conformité des cours par rapport aux réalités sociales
  • Mauvaises conditions de travail
  • Insuffisance et délabrement des infrastructures
  • Modicité des moyens
  • Insuffisance des ressources humaines
  • Inexistences des NTIC   
  • Incompétence des ressources humaines (PAS et PATO)
  • Inexistence de recyclage du personnel
  • Isolement du personnel
  • Non maitrise des NTIC
  • Faible niveau des étudiants entrant à l’université
  • Mauvais recrutement des enseignants de l’EPSP
  • Mauvais encadrement des enseignements
  • Inadaptation des thématiques de recherche
  • Absence de politique de recherche
  • Manque d’attention aux problèmes de la société
  • Manque de partenariat université-société/entreprise
  • Manque de ressources financières

Pour résoudre les problèmes, les objectifs généraux et spécifiques ont été définis.

  1. Objectifs généraux
  • Améliorer la qualité des enseignements dans les facultés identifiées pour entrer prioritairement dans le processus LMD
  • Améliorer la qualité des Ressources Humaines pour offrir un accueil et un accompagnement pédagogique aux étudiants de qualité, se référant aux principes de Bologne
  • Formaliser les curricula de formation pour le premier cycle universitaire
  • Créer un réseau international facilitant la mobilité des étudiants et des enseignants
  • Rendre compte aux services du Ministère de l’enseignement supérieur et universitaire de l’avancée des travaux pour faciliter l’aide à la décision des éléments constitutifs du cadre légal, notamment concernant l’adoption d’une formation universitaire sur trois cycles, organisée par semestre et permettre l’attribution de Crédits Transférables et Capitalisables (CTS : Crédit Transfert System).
  1. Objectifs spécifiques
  • Procéder à l’état des lieux dans les différentes facultés aux niveaux suivants :
  • Infrastructures immobilières, mobilières, informatiques
  • Ressources Humaines (personnels académiques, administratif et techniques)
  • Niveau des étudiants
  • Ressources financières
  • Curricula de formation
  • Identifier les facultés qui entreront prioritairement dans le dispositif LMD
  • Construire un plan d’action appuyé sur l’état des lieux et référé aux éléments constitutifs du dispositif LMD
  • Mettre en œuvre progressivement le plan d’actions identifié dans chacune des facultés et respectant un chronogramme
  • Mettre en place une cellule doctorale d’appui transitoire permettant d’améliorer la qualité de l’accompagnement scientifique des étudiants en 3ème cycle et préparant le projet de la future école doctorale de l’UNIKIS
  • Construire et développer un réseau partenarial académique international
  • Donner une lisibilité permanente de l’évolution du projet à travers une traçabilité permettant :
  • De rendre compte aux autorités Ministérielles su travail effectué, des résultats atteints, des difficultés rencontrées afin de faciliter la prise de décision politique concernant le futur cadre légal à mettre en place
  • De permettre à l’ensemble des Universités du pays d’entrer progressivement dans le processus de Bologne en prenant appui sur les travaux initiés à l’UNIKIS.

Les principaux critères de qualité du programme sont :

  • Effectivité du programme prévisionnel d’activités (Respect de l’échéancier)
  • Efficience : Utilisation approprié des Ressources Humaines, matérielles et financières en incidences sur l’atteinte des objectifs à la fin de chaque étape du projet
  • Efficacité : elle sera analysée à travers l’atteinte des objectifs à la fin de chaque étape du projet
  • Pertinence : elle sera mesurée par la relation établie entre l’avancée des activités du projet en corrélation avec l’évolution du cadre légal LMD en RDC
  • Cohérence : elle sera mesurée par le séquencement des activités et leur adaptation aux situations contextuelles de l’UNIKIS

Les moyens humains et structurels nécessaires à l’atteinte des objectifs sont :  

  • Un comité de pilotage responsable du cadrage du projet, de son suivi et de son évolution régulière
  • Une expertise d’accompagnement facilitant l’adéquation (congruence) entre les niveau politique, institutionnel et pédagogique
  • Un comité de pilotage restreint (appelé également groupe de travail) jouant un rôle facilitateur pour la mise en place des différentes activités du projet au sein de chaque faculté engagé dans le dispositif
  • Des infrastructures immobilières, mobilières et informatiques permettant la mise en œuvre effective des principes de Bologne et du dispositif LMD au sein des facultés identifiées
  • La nomination par les autorités rectorales de la cellule d’appui transitoire doctorale
  1. Priorités et contenus du programme

 Pour atteindre les objectifs fixés par ce programme, les principales activités suivantes devront être mises en œuvre :

  • Séminaires de sensibilisation, réflexion … LMD : étudiants, personnels administratif, académique
  • Séminaires de formation des enseignants à l’approche pédagogique LMD
  • Séminaires de formation à l’accueil et le suivi administratif des étudiants : personnel administratif et comptable
  • Mise en place de la cellule doctorale pour le suivi des étudiants e thèse
  • Etat des lieux (ressources financières, humaines, infrastructures, enseignements et la recherche, service à la société, la coopération, bibliothèque, NTIC, etc. au niveau des facs, centres/labo et au niveau global)
  • Construction de nouveaux curricula pour les premiers cycles des facultés s’engageant prioritairement dans le dispositif (4 facultés identifiées : Sciences-agronomie, Sciences sociales, Economie et Sciences de l’éducation)
  • Ateliers de validation des curricula
  • Activités de communication : dépliants, site internet, presse, journées portes ouvertes …
  • Organisation d’ateliers régionaux et sous-régionaux avec les autres universités du pays.

En somme, pour remplir correctement sa triple mission de enseignements, de la recherche et du service à la société, l’UNIVERSITE DE KISANGANI est dans l’obligation d’améliorer la qualité de sa production. Il y a donc nécessité de contrôler la qualité de ses services : nécessité d’une cellule qui s’en charge vu la configuration de monde actuel, l’entrée dans le LMD constitue à la fois une obligation et un défi. Chercher comment relever ce défi au lieu de se détourner, telle est la meilleure alternative.

Back to Top