Tourisme/Hôtellerie

Message d'erreur

  • Warning : unlink(/var/www/unikis/sites/default/files/css/follow.css): Permission denied dans drupal_unlink() (ligne 2282 dans /var/www/unikis/includes/file.inc).
  • Warning : unlink(/var/www/unikis/sites/default/files/css/follow.css): Permission denied dans drupal_unlink() (ligne 2282 dans /var/www/unikis/includes/file.inc).

Il n'y a actuellement aucun contenu classé avec ce terme.

L’ECOSTOUR, école supérieure d’hôtellerie et de tourisme de l’université de Kisangani constitue à nos jours un ouf de soulagement pour le secteur touristique et hôtelier de la Province Orientale démembrée en général et la Province de la Tshopo en particulier. Cinq ans après, elle a déjà lancée sur le marché d’emploi de gradués en tourisme et hôtellerie capable d’offrir de loyaux servir à la nation.

PRESENTATION DE L’ECOSTOUR

L’Ecole Supérieure d’Hôtellerie et Tourisme (ECOSTOUR en abrégé) a été créée sur l’initiative du Ministre de l’Enseignement Supérieure et Universitaire par son Arrêté n°378/MINESU/CAB.MIN/MML/CB/RB/2011 du 04 novembre 2011. Elle fonctionne en ce jour au sein de l’Université de Kisangani comme une filière nouvelle en attendant son autonomisation. Elle fonctionne avec deux départements (ou section) :

  • Département de l’hôtellerie et restauration et
  • Département de Tourisme et accueil.

L’Ecole organisera deux cycles de formation à savoir le GRADUAT  et la LICENCE. Les inscriptions se prennent à l’Université de Kisangani en suivant les conditions normales d’études universitaires, c’est-à-dire avoir un diplôme d’Etat et passer un concours d’admission. En ce jour l’ECOSTOUR est dirigée par un Comité de Direction au sein duquel on trouve :

  • La Directrice                             : Pr Léontine NYEMBA SANGA NGAJI
  • Le Secrétaire Académique       : C.T. KIMONI KICHA
  • Le Secrétaire Administratif       : Directeur Pierre BATAMBA LOMALIZA
  • L’Appariteur-Comptable           : Mme Céline AYOMBE LOMO

L’Ecole Supérieure d’Hôtellerie et Tourisme (ECOSTOUR en abrégé) a été créée sur l’initiative du Ministre de l’Enseignement Supérieure et Universitaire par son Arrêté n°378/MINESU/CAB.MIN/MML/CB/RB/2011 du 04 novembre 2011. Elle fonctionne en ce jour au sein de l’Université de Kisangani comme une filière nouvelle en attendant son autonomisation. Elle fonctionne avec deux départements (ou section) :

  • Département de l’hôtellerie et restauration et
  • Département de Tourisme et accueil.

POTENTIALITE TOURISTIQUE EN PROVINCE ORIENTALE DEMEMBREE

La R.D.Congo est un scandale géologique du fait qu’elle regorge tant de richesse qui fait d’elle une terre de tourisme par excellence. Elle possède non seulement des sites splendides et emblématiques inscrits sur la liste du patrimoine mondial, des espaces protégés de grande valeur, un fleuve majestueux, un pittoresque façade atlantique, mais aussi une flore dense, une faune exceptionnellement riche, une variété de relief et de climats, un patrimoine architectural et urbain ainsi qu’une diversité culturelle remarquable.

De son côté, la Province Orientale démembrée a également une vocation touristique incontestable de par la multitude et la variété de ses ressources : sites, artisanat, végétation, climat, cultures…Elle regorge en son sein les richesses naturelles (exemple les chutes de la rivière Tshopo, chute Wagenia, la réserve à faune à Okapi) les richesses historiques (les témoignages du passé, les monuments en rapport avec certains personnages importants tel que STANLEY, Mgr GRISON, LUMUMBA qui a passé sa vie active ici à Kisangani et fut détenu à la Prison Centrale, sans oublier Simon KIMBANGU dont sa cellule où il fut incarcérer continue à être entretenue jusqu’aujourd’hui dans la Prison centrale de Kisangani). Nous pouvons aussi épingler les richesses culturelles et artistique de diversité culturelles, les activités de pêche, les œuvres d’art sont des atouts à capitaliser pour le développement du tourisme culturel.

Nous devons savoir que le tourisme est un moyen pour faire entrer les devises dans un pays, province et d’en créer les emplois. Ceci peut être démontré par le coût élevé de billets d’avion, à cela s’ajoute le transport local que va utiliser les touristes ; le nombre de nuitées dans une structure d’hébergement, sa restauration durant son séjour à l’hôtel et enfin la visite des sites touristiques y compris l’achat des souvenirs. Malheureusement la plupart de nos sites touristique n’ont pas d’exigence en termes d’accessibilité, ce qui constitue un manque à gagner pour les exploitants de ces sites mais également pour l’Etat congolais.

Aujourd’hui, nous assistons à une croissance remarquable de l’industrie hôtelière en RDC en général et en Province Orientale démembrée en particulier. C’est pourquoi, la création de l’ECOSTOUR tombe à point nommé pour former un personnel qualifié en hôtellerie et tourisme capable de gérer, d’améliorer et de valoriser les potentialités hôtelières , un personnel capable de transformer la mentalité des gens qui avaient émis une opinion négative à la création de l’ECOSTOUR à Kisangani justifiant le refus à la professionnalisation de la prostitution.

POTENTIALITE HOTELIERE

Le terme hôtellerie est appliqué traditionnellement à tous les établissements d’hébergement de quelque genre que ce soit, où les voyageurs peuvent être logés et nourris moyennant rétribution pour une occupation à la journée, à la semaine, ou au mois.

En outre l’expression Industrie hôtelière est utilisée en raison du nombre d’emplois fournis, du caractère industriel des chaines hôtelières sur les constructions, le capitaux, l’organisation de la production de service et les stratégies commerciales mais en raison aussi de la multitude des petites entreprises artisanales et familiales.

Aujourd’hui quand nous observons la politique de certains pays en voie de développement, le palais est l’hôtel qui est largement utilisé pour les réceptions officielles et es réunions diplomatiques. L’hôtel est aussi ambassadeur de son pays, car c’est à travers les établissements hôteliers que l’étranger va prendre contact avec le pays.

Que dire de notre pays en général ou de la P.O. démembré en particulier. Pour le moment, nous assistons à une croissance remarquable de l’industrie hôtelière. A titre illustratif, prenons la Ville de Kinshasa où l’histoire nous montre qu’à 1974, elle ne pouvait organiser le combat Georges Foreman et Muhamed Ali sans le concours de l’Université de Kinshasa qui avait mis à la  disposition de l’Etat des homes des étudiants pour loger quelques invités dont les journalistes. L’année passée, le gouvernement de la République avait décidé la transformation de centre de Commerce International du Congo à un hôtel de 5 étoiles augmentant ainsi la capacité d’accueil de la Capitale congolaise pour répondre aux exigences de l’organisation de la Francophonie.

C’est pourquoi, la création de l’ECOSTOUR tombe à point nommé pour former un personnel qualifié en hôtellerie et tourisme capable de gérer, d’améliorer et de valoriser les potentialités hôtelières, un personnel capable de transformer la mentalité des gens qui avaient émis une opinion négative à la création de l’ECOSTOUR à Kisangani justifiant le refus à la professionnalisation de la prostitution.

L’espoir viendrait également de la génération montante des futurs hôteliers qui sera formée de l’Ecole Supérieure d’Hôtellerie et Tourisme de l’Université de Kisangani capables de créer de meilleurs hôtels et de donner du travail aux concitoyens.

Les débouchés offerts par les études de droit sont très nombreux. Le détenteur du Grade de Gradué ou de Licencié en Droit est préparé pour exercer les fonctions du domaine de sa spécialité (droit économique, droit privé et judiciaire, droit public) dans le secteur public (magistrat des cours et tribunaux, ministère de la Justice) ou privé (conseiller juridique, etc.). Outre les professions d’avocat, de notaire, de magistrat, de juriste de l’administration, conseiller juridique, de diplomate, d’autres carrières peuvent s’ouvrir au juriste dans les carrières sociales, le journalisme, les fonctions dans une organisation internationale, dans une banque, dans une compagnie d’assurance, etc. Le détenteur du Grade de Gradué ou de Licencié en Droit peut aussi s’installer à son propre compte comme défenseur judiciaire ou comme avocat (cabinet privé) ou dans un bureau d’études. Par ailleurs en RD Congo, il existe d’autres orientations. La durée de la formation est de 5 ans. Un Licencié en droit peut aussi s’installer à son propre compte comme détective ou comme expert en recherche criminelle (cabinet privé) ou dans un bureau d’études.

 

Back to Top