Madame l'Ambassadeur du Canada à l'Unikis


La coopération interuniversitaire entre les universités canadiennes et l’Université de Kisangani est possible.


La coopération interuniversitaire est envisagée dans un avenir proche entre les Universités canadiennes et l’Université de Kisangani. Ceci ressort des échanges entre l’Ambassadeur du Canada en RDC et le Recteur de l’Université de Kisangani. C’était le jeudi 9 février 2017 au Bâtiment Administratif de l’UNIKS. Au cours de ce tête à tête entre ces deux personnalités, plusieurs questions sont évoquées, notamment l’employabilité des filières organisées à l’Université, c’est-à-dire une formation de qualité adaptée aux besoins de la société.

La diplomate canadienne se dit impressionnée par l’immensité de l’UNIKIS, avec ses facultés, les effectifs de ses étudiants et ses infrastructures. Et Ginette MARTIN d’affirmer que la connexion des universités canadiennes à l’Université de Kisangani est possible. Surtout dans le domaine de la biodiversité.

Cette visite de plus d’un ambassadeur à l’UNIKIS est un motif de fierté pour le Recteur de cette alma mater. Le Professeur Faustin TOENGAHO se félicite de la renommée de l’UNIKIS tant au niveau national qu’international. Le partenariat avec les universités canadiennes est une opportunité à saisir, indique-t-il. Pour lui, cette occasion s’offre pour que l’Université renforce l’extension de sa politique de Coopération en la rendant beaucoup plus opérationnelle.

La rencontre entre la diplomate canadienne et le Recteur se termine avec la visite à la RFO, Radio Flambeau de l’Orient de l’Université de Kisangani.

 

                                                                                               Lydie Makuru

Conseillère à la Communication/Unikis