Organisation du CSB

A. DEPARTEMENTS ORGANISES 

  • Département d’Education Environnementale (DEE)

Ce département a comme mission principale la sensibilisation et l’éducation environnementale du grand public à travers l’organisation des ateliers et des formations diverses, la vulgarisation, la muséologie et les services éducatifs.

Chefs de département:

1. Prof. LOMBA BOSOMBO Christophe: Chef DEE

Contacts : christolomba@gmail.com

Tél.: +243993437506

2. Prof. GAMBALEMOKE MBALITINI Sylvestre: Chef Adjoint /DEE

Contact : sgambalemoke@yahoo.fr

Tél.: +243997322075 / +243853570739

Les membres du département:

  • Ass. rech. MUTOMBO KABEYA Patrick
  • Ass. rech. ISANGI YOKANA Esther
  • Ass. rech SHUTSHA EHATA Reddy
  • ATB1. CHUMA MONDENGA Bruno
  • Ass. rech. ISANGI YOKANA Esther
  • Département de Communication et Gestion des Informations (DCGI)

Il met à la disposition des scientifiques les informations et les collections du CSB. Il gère la bibliothèque physique et numérique, il analyse les données, les rapports scientifiques, la gestion du parc informatique et la gestion du site Internet.

1. Prof. KASWERA KYAMAKYA Consolate : Chef DCGI

Contact : consolatekyams@gmail.com

Tel. : +243997771743

2. Prof. ETOBO KALUNGA Jean-Pierre: Chef Adjoint /DCGI

Contact: jpetobokal@yahoo.fr

Tel.: +243998539177 / +243851423090

Les membres du département:

  • Ass. rech. TSONGO MUKONGOLI Judith
  • Ass. rech. NGABU CHEMBU Jean
  • Ass. rech. ANGOYO AYIKULI Roger
  • Ass. rech. BASA DHED’A Olivier
  • Département d’Ecologie et Biodiversité des Ressources Terrestres (DEBRT)

Le DEBRT effectue des inventaires des composantes de la biodiversité terrestre pour la faune et pour la flore. Il élabore les politiques de la gestion durable de ces ressources terrestres.

1. Prof. KAHINDO KAHONGYA Jean-Marie: Chef DEBRT

Contact: jkahindo2@yahoo.fr

Tel.: +243998507032

2. Prof. GEMBU TUNGALUNA Crispin: Chef Adjoint / DEBRT

Contact : gembuguy@yahoo.fr

Tel: + 243998505739 / +243853390181

Les membres du département:

  • Ass. rech. AKUBOY BODONGOLA Jeannot
  • Ass. rech. ASIMONYIO ANIO Justin
  • Ass. rech. BAELO LIKANGALELE Pascal
  • Ass. rech. BUGENTHO PELOVE Elie
  • Ass. rech. KAMBALE KATEMBO Jean-Léon
  • Ass. rech. KAVIRA KAHOLA Patience
  • Ass. rech. KOSELE KADA Jonathan
  • Ass. rech. MALEKANI BENDEKE André
  • Ass. rech. MALOMBO TSHIMANGA Bernard
  • Ass. rech. MASUDI MUENYE MALI Franck
  • Ass. rech. MUKIRANIA KAHANDI Corneille
  • Ass. rech. SHALUFA ASSANI Nicole
  • Ass. rech. SHUTSHA EHATA Reddy
  • Département d’Ecologie et Biodiversité des ressources microbiologiques (DEBRM)

Le DEBRM effectue des inventaires des composantes de la biodiversité microbiologique. Il élabore les politiques de la gestion durable de ces ressources microbiologiques.

1. Prof. OLEKO WOTO : Chef/DEBRM

Contacts : rwoleko@gmail.com

Tel.: +243998621129 / +243853731296

2. Prof. KAZADI MALUMBA Zoé : Chef Adjoint /DEBRM

kazadizoe@yahoo.fr

Tel.: +243994427737 / +243853701551

Les membres du département:

  •  Ass. rech. KAYEMBE BUKASA Ken
  • Ass. rech. KIRONGOZI BOTELANYELE Francine
  • Ass. rech. LEBISABO BUNGAMUZI Crispin 
  • Ass. rech. TCHATCHAMBE NGOLUBOMOY Jacques
  • Département d’Ecologie et Biodiversité des Ressources Aquatiques (DEBRA)

Le DEBRA effectue des inventaires des composantes de la biodiversité aquatique pour la faune et pour la flore. Il élabore les politiques de la gestion durable de ces ressources aquatiques.

1. Prof. ULYEL ALI PATHO : Chef/DEBRA

2. Prof. DANADU MIZANI Célestin : Chef Adjoint/DEBRA

Contacts : danaducele@yahoo.fr

Tel.: +243998506342 / +243814670886

Les trois derniers départements font un travail de terrain pour l’échantillonnage et la récolte du matériel biologique pour les études scientifiques, l’organisation, la logistique des missions de terrain, la maintenance et la gestion de laboratoire.

Les membres du département:

  • Ass. rech. KOMBA YENDEMA Michel
  • Ass. rech. MAMBO BABA Taylor
  • Ass. rech. TOENGAHO SEMBAITO Alfred
  • Ass. rech. BADJEDJEA BABANGENGE Gabriel

B. Quelques Formations et Stages

  • 7- 18 décembre 2015 : Stage de Pascal Baelo, André Malekani, Elie Bugentho, Jeannot Akuboy Bondongola, Alfred Toengaho en conservation et informatisation des collections muséales au MRAC
  • 24-28 novembre 2015 : Formation en herpétologie à Franck Masudi Muenye Mali (CSB) par Dr Zoltan Tamas Naggy (IRSNB)
  • Mars à juillet 2015 : Stage de Judith Tsongo à l’usage des TIC dans les bibliothèques universitaires organisé par l’Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur-ARES à l’Université Libre de Bruxelles
  • Avril à juillet 2015 :Stage de Mambo Taylor à la Section des Vertébrés, ichtyologie du MRAC
  • Août- décembre 2015 : Formation en comptabilité système OHADA et en gestion de stock au CSB pour l’Equipe administrative
  • Janvier 2015 : Formation de terrain spécialisée (camera traps) dans le parc TL2 par la fondation LUKURU pour un nombre de chercheurs du CSB
  • Juin 2014 : Formation en échantillonnage et construction d’herbiers par le Jardin Botanique de Meise (suivi) pour un nombre de chercheurs
  • Novembre 2013- février 2014 : Formation et Certification en utilisation des ordinateurs pour l’ensemble du personnel
  • Octobre 2013 : Formation en échantillonnage et construction d’herbiers par le Jardin Botanique de Meise pour un nombre de chercheurs
  • Septembre 2013- septembre 2014 : Formation en comptabilité et à l’utilisation de l’outil de comptabilité pour l’Equipe Administrative
  • Septembre 2013- septembre 2014 : Formation pratique d’un informaticien pour l’installation TIC
  • Juin 2013- décembre 2014 : différentes formations pratiques en gestion administrative, communication interne et externe, organisation d’évènements, organisation de travaux de terrain

C. Projets

Divers projets sont en cours au sein du CSB/UNIKIS. Pour certains projets le CSB/UNIKIS est le contractant principal, pour des autres le CSB/UNIKIS fonctionne comme partenaire.

  • Collaboration avec WWF dans le cadre du projet PARAP : faire un état des lieux des aires protégées de la RD Congo afin de renforcer la conservation des espèces animales et végétales; valoriser les zones prioritaires en classant et reclassant ces dernières selon les espèces clès ou phare (Rapport Justin Asimonyo A. & Jean-Léon Kambale K. 2015)
  • Collaboration avec la Fondation LUKURU pour des Missions de terrain en TL2 (Parc du Lomami)
  • Recherche ichtyologique en RD Congo, le projet MIBSA, financé par la Coopération au Développement belge à travers l’Accord Cadre du MRAC
  • Collaboration avec le FAO dans le cadre du projet IFN (Inventaire Forestier National)
  • Collaboration avec la Faculté de Sciences de UNIKIS dans le cadre du volet ‘biodiversité’ du projet VLIR-CUI : renforcement des capacités de recherche
  • COBAFISH : suivi des paramètres physicochimiques du fleuve Congo et de la rivière Tshopo et des prélèvements pluviométriques à Kisangani
  • Collaboration avec CEBioS (IRSNB) dans le cadre de l’implémentation du système CHM (Clearing House Mechanism) en RD Congo

CRIDE

1. MISSIONS

Le CRIDE ou CENTRE DE RECHERCHES INTERDISCIPLINAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT ET L'EDUCATION est un centre del'université de Kisangani qui a pour Missions :

a. Concevoir, organiser et exécuter des projets de recherche,

b. Former des chercheurs

c. Promouvoir la recherche scientifique de qualité dans tous les domaines de l’Education et du développement durable

d. Publier et diffuser les résultats de la recherche au service du pays

2. PERSPECTIVES 

Faire du CRIDE un think tank de renommée internationale sur les études en développement et en éducation.

3. ORGANISATION STRUCTURELLE :

- COMITE DIRECTEUR :

  • Directeur : Pr MOKUINEMA BOMFIE Edmond (Sociologie)
  • Directeur Adjoint : Pr LONGOLI MOKOMBOLI Patty (Sciences politiques))
  • Secrétaire Scientifique : Assistant MUSAMBAY RAMAZANI Lucien (Droit)
  • Secrétaire Administratif : Directeur chef de service SHUTSHE KAMANA (Histoire)

- COMITE DE REDACTION

  • Directeur des Publications : Pr MOKUINEMA BOMFIE Edmond
  • Directeur des Publications Adjoint : Pr LONGOLI MOKOMBOLI Patty
  • Secrétaire de Rédaction : Chef de Travaux LOSAME LONGOLO Adolphe
  • Secrétaire de Rédaction Adjoint : Assistant TSHOMBA KALUNGWE Modeste
  • Membre : Assistant MUSAMBAY RAMAZANI Lucien

4. PETITE NOTE AUX AUTEURS

a. Chers auteurs,

 La qualité d’un article dépend non seulement du problème de recherche ou de l’originalité de la contribution scientifique, mais aussi de la forme dans laquelle il est présenté. Raison pour laquelle le CRIDE met à votre disposition la présente notice afin d’améliorer la qualité de votre écriture scientifique des manuscrits à lui soumettre.

b. Le manuscrit

Le texte manuscrit final est à déposer au secrétariat de rédaction en version électronique en Times New Roman, taille 10, interligne 16 pts, alignement justifié et non paginé. (Mais le texte en version papier doit être paginé). La version électronique peut être envoyée par mail au cahiersducride@gmail.com . L’auteur évitera des termes imprécis tels que on, etc., il y a et les mots écrits en gras dans le corps du texte. Seuls les titres et sous-titres se mettent en gras, en minuscule et en taille de police 11. Ils sont numérotés avec des chiffres arabes. (Point 1, sous-point 1.1., 1.2., 1.1.1.) Les paragraphes du texte sont en retrait positif de 1,25 cm. Les titres des paragraphes sont tous alignés à gauche et les sous-titres sont en retrait positif de 0,5 cm. Les marges gauche et droite sont de 4,5 cm ; 2 cm en haut et 8 cm en bas. L’espacement exigé entre les paragraphes est de 4 pts.

Le texte ne doit pas dépasser 25 pages. Un bon article peut compter entre 500 et 10.000 mots. Chaque texte doit comporter un résumé en français et en anglais et reprenant si possible des mots clés. Le CRIDE encourage les auteurs à plus privilégier des travaux collectifs qu’individuels, sans oublier également une bibliographie à portée internationale que locale.

c. Le style

Le CRIDE n’accepte pas des travaux narratifs ou descriptifs sans analyse ni effort de conceptualisation. L’usage de courtes phrases est souhaité afin de faciliter la compréhension aux lecteurs. Il convient ainsi d’éviter de longues phrases ou périodes qui obèrent l’intelligence du texte par le lecteur. Les mots en langues autres que le français doivent être expliqués s’ils ne sont pas d’usage courant. Les auteurs éviteront des expressions telles que comme l’affirme X ou Y…, on dit, je déclare… Il convient d’utiliser le nous de majesté et des verbes conjugués au présent.

d. Les chiffres

Il convient d’écrire tous les nombres en toutes lettres jusqu’à 99. Mais pour les mesures exactes, utilisez les chiffres. Ex : 56 Km, 10 ans. Vous écrirez par exemple : vingt salles contenant chacune 36 bancs et mesurant 10 m de long; 46 pour cent de réussite. Dans un tableau ou une figure, veuillez utiliser le signe de pourcentage (%). Evitez de débuter une phrase par un chiffre, veuillez la reformuler autrement.

e. Ponctuation :

La compréhension du texte devient aisée lorsque la ponctuation est respectée. Pour raison de forme :

  • Supprimer un espace simple avant un point d’interrogation (?), un double-point (:), un point-virgule (;) et un point d’exclamation (!).
  • Mettre un espace après un point (.), une virgule (,) ou un double-point (:).

f. Tableaux

Les tableaux et graphiques doivent être produits en Excel afin d’une meilleure manipulation par la rédaction pendant la mise en page. Ils doivent aussi être numérotés de manière croissante et continue et porter chacun un titre pour faciliter le renvoi.  Il convient également d’en signaler la source directement au bas du tableau pour éviter le plagiat. Si un tableau long continue au-delà de sa première page, il est nécessaire d’en reprendre les titres des colonnes au début de chaque nouvelle page. Bien vérifier les totaux et l’alignement des chiffres.

g. Citations et références

Le CRIDE adopte le système de référence Harvard ou de références dans le texte. Les noms des auteurs cités sont écrits avec l’initiale en majuscule. Une citation de plus de 3 lignes ou de plus de 50 mots doit se mettre en italique (sans guillemets) ; mais celle de moins de 3 lignes se met entre guillemets (« … »). Pour la référence dans le texte, vous prendrez soins de reprendre seulement le nom de famille de l’auteur directement suivi par l’année de publication et la page (ex : Sengi 2016, p. 6). Dans le cas où la même année l’auteur a eu plus d’une publication, vous mentionnerez par exemple (Musambay 2014a, p.7) et (Musambay 2014b, pp. 6-7).

Les publications écrites par différents auteurs sont séparées par un point-virgule, mais celles du même auteur le sont par une virgule. Ex : (Mokonzi 2016 ; Mokuinema 2014) (Mwayila 2012, 2014, 2016). Les noms des auteurs des ouvrages collectifs doivent tous figurer dans la bibliographie, évitez d’utiliser et al.

Pour les références bibliographiques, vous pouvez citez de la manière suivante :

  • Copans, J., 2006, Développement mondial et mutations des sociétés contemporaines, Paris, Armand Colin.
  • Mokuinema Bomfie, 2016, Religion et violence comme langage de contre-hégémonie, Paris, L’Harmattan.
  • Ekongo Ndemba et Mercier, J., 2014, « Ordre et sécurité en RDC » in M. Bourdillon et M. Mulumbwa, (éds), La place du travail chez l’enfant africain, Paris et Dakar, Karthala et CODESRIA, pp. 50-65.
  • Lufingi Okenge, 2006, Les sociétés de gardiennage à Kisangani, Thèse de doctorat en SPA, inédite, FSSAP, UNIKIS.
  • Ikangule, A. et Meking, J., 2012, Les forêts primaires de Tampiete, Paris, Karthala. Disponible sur http//www.cride.org/links/publications/mémoires/index.html. Consulté le 25 mai 2016.
  • Boundawana Yaifono, 1998, « L’idéal d’une élite féminine africaine », Horizon 3000 Afrique Développement, vol. VII, n° 2, pp. 5-10.
Back to Top