ALEMO Mbole et MUHINDO Sivyaleghana

06

Dec

2022

La patrilocalité chez les couples mariés à Kisangani Analyse de la dépendance matrimoniale

webmaster

1

Introduction

La situation de dépendance observée dans nos sociétés présente plus d’inconvénients que d’avantages pour les concernés. La dépendance matrimoniale est vécue aussi bien par les parents que par le couple marié. Ce rapport impliquerait aussi des antagonismes, des tentions et des conflits.

Le domaine familial étant complexe, il a déjà fait l’objet de plusieurs études en sociologie et dans d’autres disciplines scientifiques.

Emile Durkheim1 , étudiant la famille conjugale, a mis un accent particulier sur un type familial nouveau dans lequel le couple acquiert une indépendance, une autonomie et où l‘enfant marié a sa personnalité propre et sa responsabilité personnelle contrairement à l’ancien type familial celui de la famille paternelle où le marié vit avec les autres membres de la famille sous l’autorité de la personne du pater familias. Cette étude importante de Durkheim n’est pas allée dans les détails pour montrer clairement les problèmes soulevés par ce type familial ancien qui a milité au passage vers le type nouveau.

Martin Turcotte, dans son étude intitulée « Demeurer plus longtemps chez ses parents pour accéder à la propriété ? » 2 , est arrivé aux conclusions selon lesquelles il existe une association positive entre l’âge du départ du domicile familial et la probabilité d’être propriétaire de son logement dans la trentaine. Pour lui, ce résultat n’est vrai que pour les départs ayant été faits jusqu’à la mi-vingtaine. Pour les départs faits au-delà de l’âge d’environ 25 ans, plus ce départ était tardif, moins la probabilité d’être propriétaire de son logement dans la trentaine était élevée. Il observe, par ailleurs, que les enfants boomerangs qui sont retournés vivre chez leurs parents après avoir quitté une première fois, sont moins susceptibles d’être propriétaires lorsqu’ils atteignent la trentaine que ceux dont le premier départ du nid familial était définitif. C’est particulièrement le cas de ceux qui sont retournés vivre chez leurs parents en raison de la perte d’un emploi ou de difficultés financières.

En parcourant ces études, leurs auteurs ont abordé le problème de la résidence dans ses aspects géographique et morphologique. Ils n’ont pas pu porter leur attention sur la résidence en tant que domicile conjugal. S’ils l’ont abordé, cela a été fait d’une manière superficielle. C’est donc cet aspect de la résidence qui nous intéresse dans cette étude c'est-à-dire nous voulons expliquer comment le domicile conjugal de dépendance peut constituer un problème pour le couple marié, allusion faite à la résidence patrilocale.

Le problème de la résidence de couples mariés dans la ville de Kisangani se pose avec acuité. Les jeunes qui se marient à peine ou déjà mariés, préfèrent ou choisissent de rester chez leurs parents.

Lire l'intégralité

Auteur : ALEMO Mbole et MUHINDO Sivyaleghana 

Comments ()

webmaster

19 Oct,2022

Nzembela
Bonjour, svp si je peux savoir plus sur cet auteur.

Header Style
Sticky Menu
Color skins
COLOR SCHEMES